Quand Vauban protégeait la frontière