Du gouffre de la Pierre-Saint-Martin, plus grande salle souterraine d'Europe, à la grotte du Mas d'Azil, en passant pas le gouffre d'Esparros, la rivière souterraine de Labouiche, ou encore les grottes de Lombrives, de Betharram, de Gargas, de Niaux ou de la Vache, les Pyrénées réservent de belles surprises géologiques, dont certaines sont uniques en Europe.
Baignées par une mer et un océan, comme baptisées par les Dieux, les Pyrénées possèdent, outres pics, canyons, cirques et vallées, d'incomparables richesses naturelles souterraines, à commencer, à la limite entre Soule et Béarn par le gouffre de la Pierre-Saint-Martin, la plus grande salle souterraine d'Europe et une des plus vastes du monde, révélatrice de l’une des grandes aventures humaines du XXème siècle.
 

C'est, en effet, le 13 août 1953 que Georges Lépineux, Daniel Épelly et Jimmy Théodor,  atteignent, à moins 734 m de profondeur, la salle qui sera baptisée la Verna.

Ses dimensions sont hors normes : 245 mètres de diamètre et 194 de haut, soit trois fois la hauteur des tours de Notre-Dame !
 
 

 



En vallée des Baronnies, le gouffre d'Esparros, est un écrin de cristal unique. Ses concrétions d'aragonite – cristaux de gypses ou de calcites – forment de vrais bouquets de pierre, aussi délicats et fragiles que de vraies fleurs.
 
En Ariège, la grotte de Lombrives est la plus vaste d'Europe, et la rivière souterraine de Labouiche propose une étonnante balade en bateau le long d'un parcours de 1 500 m situé à 60 mètres sous terre.
 
Non loin, la grotte du Mas d'Azil et ses immenses galeries creusées au cœur du massif du Plantaurel, offrent un ensemble, lui-aussi unique en Europe.
 
Elle servit de refuge aux Magdaléniens, et a donné son nom à une époque de la préhistoire, l'Azilien.