Le répertoire pyrénéen est l'un des plus riches de France ; le chant polyphonique pyrénéen s'inscrit dans la grande tradition des chants polyphoniques du Sud de l'Europe, du Portugal à la Corse. La réputation de certains groupes, tel Nadau, ou les Basques d'Oldarra a largement dépassé les frontières régionales. Les Chanteurs Montagnards de Bagnères-de-Bigorre et leur célèbre Halte-là, les montagnards sont là, ont désormais bien des héritiers…
On se souvient d'un député pyrénéen entonnant Montagnes Pyrénées au sein de l'Assemblée Nationale, on connaît Les Chanteurs Montagnards créés par Alfred Roland au XIXe Siècle à Bagnères-de-Bigorre, ou encore le foisonnement de chœurs basques, preuve de l'importance du chant polyphonique dans les Pyrénées.
 
Des Basques aux Catalans, des Bigourdans aux Béarnais, les Pyrénéens sont des chanteurs et le chant polyphonique pyrénéen s'ancre dans l'histoire et la mémoire du massif.
 
Des chants qui scandent la vie quotidienne, les réunions familiales, et s'enseignent à l'école.
 
Une tradition extrêmement vivante dont la transmission des chants se fait aux jeunes générations, et même le Conservatoire de Tarbes a ouvert une classe spécialement dédiée au chant traditionnel.
 
Une belle manière aussi de faire vivre les différentes langues parlées dans les Pyrénées comme s'y emploie notamment le groupe d'hommes Balaguèra.
 
Une tradition maintenue grâce aussi aux nombreuses manifestations comme l'Hesteyade d'Ibos (Bigorre) ou le festival de Siros (Béarn) ou encore le festival des Irrintzina au Pays basque, autant d'occasions de découvrir la diversité et la richesse des chants pyrénéens.