Installé en 1967, avec pour missions de « mettre la nature à la disposition de tous », et « gérer et protéger la diversité biologique » le Parc national des Pyrénées accueille chaque année plus de 1,5 million de visiteurs. Depuis près de 50 ans, scientifiques et gardes-moniteurs observent, étudient, cartographient et inventorient la faune et la flore. Le Parc offre aussi aux randonneurs plus de 350 kilomètres de sentiers balisés.
100 kilomètres de longueur sur 10 de large, le Parc national des Pyrénées s'étend sur 45 700 hectares répartis sur deux départements (Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques), du gave d'Aspe à l'ouest à la Neste d'Aure à l'est.
 
Le point culminant le Pique Longue du Vignemale se dresse à 3 298 mètres et jamais l'altitude au sein du parc ne descend au-dessous de 1 000 mètres.
 
Le Parc national des Pyrénées possède 15 km de frontière commune avec celui d’Ordessa, en Aragon.
 
Les sept Maisons du Parc National situées dans les vallées (Etsaut en vallée d’Aspe, Laruns en vallée d’Ossau, Arrens-Marsous en Val d’Azun, Cauterets en vallée de Cauterets, Luz Saint-Sauveur et Gavarnie en vallée de Luz, Saint-Lary en vallée d’Aure) offrent  un accueil permanent, de la documentation, des expositions thématiques, et des animations.

De plus, les cinq refuges appartenant au Parc, but de randonnée ou point de départ de courses en montagne, permettent de passer une nuit en montagne ou de prendre un repas en altitude. 


Deux réserves naturelles complètent l'espace préservé, gérées par le Parc National. Celle du Néouvielle qui s'étend sur 2313 hectares en vallée d'Aure et la réserve naturelle nationale des vautours fauves de la vallée d'Ossau. 
 
 
Enfin, deux parcs naturels régionaux, celui des Pyrénées Catalanes créé en 2004 et celui des Pyrénées ariégeoises en 2009, contribuent eux aussi à la préservation de la nature dans les Pyrénées.